IMAGINATION, RELIGION, LANGUE: Trois vecteurs de la révolution pédagogique fichtéenne des Discours à la Nation Allemande

Autores

  • Manuel Tangorra Université Catholique de Louvain

Palavras-chave:

Fichte, education, imagination, religion, langue

Resumo

Si l’éducation a pu trouver sa place dans le noyau anthropologique des Lumières philosophiques, c’est dans la mesure où elle permettait l’intellection d’un horizon universel pour le genre humain. Fortement influencé par cette matrice conceptuelle dans sa jeunesse, Fichte va être cependant le témoin des limites de ce paradigme pédagogique à l’heure de saisir les processus historiques d’apprentissage collectif. L’hypothèse qui anime cet article identifie dans Les Discours à la Nation Allemande une réflexion pédagogique qui fait de l’éducation le travail d’activation des potentialités créatives d’une société pour construire, depuis sa situation affective et existentielle, sa propre destinée commune. Dans un contre-point avec la conceptualisation kantienne et à travers trois dimensions fondamentales de la révolution pédagogique des Discours (Imagination, Religion et Langue), nous aspirons à montrer comment Fichte dépasse le plan des conditions formelles de l’éducabilité et propose un savoir sur la genèse effective de l’apprentissage dans l’immanence de l’autodétermination des sujets historiques.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Referências

ANDLER, Ch. « Le Pangermanisme philosophique ». Paris: Conard, 1917.

ASMUTH, C. « Bild des Bildes des Bildes: Fichtes radikal konstruktivistische Bildtheorie». In: NEUBER, S., VERESSOV, R. (orgs.). Das Bild als Denkfigur. Funktionen des Bildbegriffs in Geschichte der Philosophie. München: Wilhelm Fink, 2010, pp. 153-167.

BASCH, V. « La philosophie et la littérature classiques de l’Allemagne et les doctrines pangermanistes ». Revue de Métaphysique et de Morale, Nr. 22, 1914, pp. 711-793.

BERGMANN, E. « Fichte und der Nationalsozialismus ». Breslau: Hirt, 1933.

BERLIN, I. “The Crooked Timber of Humanity”. London: Murray, 1992.

CUNEEN, N. « L’actualité de la politique fichtéenne de l’éducation ». Interpretationes, Vol. VI, Nr. 1-2, 2016, pp. 152-176. https://www.cupress.cuni.cz/ink2_stat/dload.jsp?prezMat=103127.

DUMONT, L. « Essais sur l’individualisme ». Paris: Seuil, 1992.

FICHTE, J-G. « Gesamtausgabe der Bayerischen Akademie der Wissenschaften». Ed. Fuchs, H. Gliwitzky, R. Lauth, P. K. Schneider. Stuttgart-Bad Cannstatt: Frommann-Holzboog, 1962ff.

FUCHS, E. « Fichte: Stammvater des deutschen Nationalismus? ». Fichte Studien, Nr. 35, 2010, pp. 267-284.

GARCIA, L-F. « La philosophie comme Wissenschaftslehre : le projet fichtéen d’une nouvelle pratique du savoir ». Hildesheim: Olms, 2018.

GODDARD, J-C. « Fichte o la revolución aborigen permanente». Revista de Estud(i)os sobre Fichte, Nr. 4, 2012. https://journals.openedition.org/ref/294?lang=pt.

GODDARD, J-C. « La résistance au pouvoir dans la pensée de Fichte ». In: Le Pouvoir. Ed. J-C. Goddard et Mabille, B. Paris: Vrin, 1994, pp. 163-177.

GODDARD, J-C. « La philosophie fichtéenne de la vie ». Paris : Vrin, 1999.

GUEROULT, M. « Etudes sur Fichte». Paris : Aubier-Montaigne, 1974.

HEIMSOETH, H. « Fichte ». München: Reinhart Verlag, 1923.

KANT, I. « Kritik der reinen Vernunft », Werke in Zehn Bände, Band 3. Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft, Darmstadt, 1968.

KANT, I. «Gesammelte Schriften». Ed. Bd. 1-22 Preussische Akademie der Wissenschaften, Bd. 23 Deutsche Akademie der Wissenschaften zu Berlin, ab Bd. 24 Akademie der Wissenschaften zu Göttingen, Bd. 25 Berlin-Brandenburglichen Akademie der Wissenschaften, Berlin, 1902ff. [AA dans le texte].

LANDENNE, Q. « Classes sociales, élites savantes et émancipation populaire chez Fichte ». Tumultes, Nr. 40, 2013, pp. 241-257. https://www.cairn.info/revue-tumultes-2013-1-page-241.htm.

LAUTH, R. «Der letze Grund von Fichtes Reden an die deutsche Nation». Fichte Studien, 4, 1992, pp. 197-230.

LEBRUN, G. « Kant et la fin de la métaphysique ». Paris: Armand Colin, 1970.

LOSURDO, D. « Hegel et la catastrophe allemande ». Paris: Albin Michel, 1994.

MAESSCHALCK, M. « Droit et création sociale chez Fichte ». Louvain: Peeters, 1996.

MAESSCHALCK, M. « Pour une éthique des convictions ». Bruxelles: Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 1994.

MAESSCHALCK, M. « Religion et identité culturelle chez Fichte ». Hildesheim: Olms, 2000.

PHILONENKO, A. « L’oeuvre de Fichte ». Paris: Vrin, 1984.

POPPER, K. «The open society and its enemies ». London: Routledge and Kegan Paul, Tome II, 1945.

RENAUT, A. « L’idée fichtéenne de nation ». In: Cahiers de Philosophie Politique et Juridique, Nr. 14, 1988, pp. 189-205.

SCHLEGEL, F. « Philosophie der Geschichte» in « Kritische Aufgabe». Paderborn: Ferdinand Schöningh Verlag, Bd. IX, 1988.

TALMON, J.-L. « Die Geschichte der totalitären Demokratie», Bd. 2, «Politischer messianismus, Die Romantische Phase», Köln: Opladen, 1963.

TORRES FILHO, R. «O espírito e a letra. A crítica da imaginação pura em Fichte». São Paulo: Ática, 1975.

TREITSCHKE, H. von. « Fichte und die nationale Idee». In: «Ausgewählte Schriften», Bd 1, Leipzig: Hirzel, 1907.

VERMEIL, E. « Un ancêtre de l’autarcie hitlérienne. J.G. Fichte ». L’Europe Nouvelle, Nr. 22, 1939.

Publicado

2021-06-09

Como Citar

Tangorra, M. (2021). IMAGINATION, RELIGION, LANGUE: Trois vecteurs de la révolution pédagogique fichtéenne des Discours à la Nation Allemande. Revista Kriterion, 62(148). Recuperado de https://periodicos.ufmg.br/index.php/kriterion/article/view/34504

Edição

Seção

Artigos